Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

INADOMI Sensei
Par Jean-Pierre LABRU, renshi 7e dan de Kendô

Message du 9 décembre 2014

« Une anecdote nous en apprend plus sur un homme qu'un volume de biographie. » William Ellery

A la Saint Mandéenne hier soir se tenait l'after du KNM avec les senseïs du cru 2014 du même nom.

Ayant été éloigné des dojos ce weekend, j'ai profité de mon retour au Monde non médicalisé pour rencontrer les senseïs avant leur départ pour le Japon.

Et donc Monsieur NAGANO m'a présenté à INADOMI senseï ce qui a suscité l'anecdote que je vais vous raconter.

Juste une parenthèse pour ceux qui se demandent pourquoi je ne dis pas NAGANO senseï.
Et bien dans le "non dit collectif du Kendo français à travers les âges", j'ai remarqué que les senseïs, qui viennent en france régulièrement, et envers qui la reconnaissance du Kendo français est immense, évidente et perçue par tous, se trouvent, implicitement, tacitement et universellement décorés du titre de "Monsieur". Intéressant non ?

Donc, les Ajimete et yoroshiku onegaishimasu passés. INADOMI sensei s'empresse de déclamer son dernier fait d'arme :
"Vous savez que je viens de remporter le tournoi des 8e dan du Japon ?!"

Evidemment que je savais, je venais même de publier la vidéo de la finale sur Facebook et d'ailleurs j'avais des questions à lui poser... en temps et en heure...

Alors là, deux solutions s'offrent à moi :
Soit lui déclamer moi aussi mes faits d'armes, comme le faisaient les samurais sur un champs de bataille avant l'affrontement, dégainer et partir à l'assaut.
Juste un soucis, encore en rémission, je n'avais amené que mon keikogi-hakama... !!!
Soit, ce que j'ai tenté de faire, lui faire savoir que bien entendu, je connaissais sa réputation et je j'étais très honoré de faire sa connaissance.
C'est là que la barrière de la langue aidant, je n'ai réussi à lui sortir qu'un linguistiquement pauvre : "Hai Wakarimasu, O medeto gozaimasu Senseï !"
Ce qui peut être compris comme un : "oui je sais mon gars, très content pour toi !"

Notre échange cocasse a, bien entendu, fait hurler de rire Monsieur NAGANO laissant un INADOMI sensei à se demander comment il devait le prendre.

Heureusement, le repas qui a suivi nous a placé en face l'un de l'autre et nous avons convenu ensemble d'une sympathie réciproque (apparemment).

C'est là que j'ai pu poser mes questions.

Je sais maintenant, on le voit très mal sur la vidéo de sa finale, le dernier point est un kote kaeshi men, et non suri age men comme je le pensais au préalable.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :