Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bourges 2015 : l'intergénérationnel du Kendô français
En léger différé, mes commentaires du stage équipe de France de Kendo de Bourges.
Une petite entorse à l'objet de ce blog mais à la demande générale, je vous dévoile un peu de l'intérieur du stage équipe de France de Bourges 2015 : préparatoire aux Championnats du Monde de Tokyo.

Installation

A peine arrivé dans mes quartiers que résonne déjà dans les couloirs l'arrivée tumultueuse des anciens, la discrétion inversement proportionnelle au niveau de leur enthousiasme de se retrouver tous ensemble. Et le rire d'Allan qui s'en détache...

People

Pour les people addicts, à vous de nous reconnaître sur la photo, étaient présents 6 capitaines d’équipe de France Masculine et 3 capitaines de l'équipe de France Féminine des années 80 à nos jours.

Cohésion et enthousiasme

Lors de mon petit discours de fin de stage, et merci à Thibault de l'avoir sollicité, j'ai comparé mon ressenti entre les années 2000, quand j'étais capitaine, et ce stage. Deux mots : cohésion et enthousiasme !
Une immense cohésion de l'équipe ressentie dès les échauffements animés par Koichi. Tous alignés telle une démonstration de "mouvements de pied ferme" d'une troupe, un rythme entraînant, un brin décalé et très sympathique. Un fightooo qui fuse, une trentaine d'échos qui lui répondent...
Un fort enthousiasme à tout moment et notamment lors des préparations aux shiais, des uchikomi intenses, réalisés à fond, ...à fond de salle également, les largeurs à Bourges équivalant à des longueurs ailleurs.
Voilà, ces deux mots Cohésion et Enthousiasme sont ceux qui me sont venus spontanément dans le contexte.

Le retour des retraités

Les trois premières demi-journées du weekend furent consacrées au Shiai. Les ancètres, oui ils nous appellent comme ça, les ancêtres n'étaient pas venu pour couper les citrons (à dire avec l'accent Bordelais de François).
Pour l'occasion, nous avons ressortis nos plus belles techniques de shiais, moins poussiéreuses qu'elles auraient pu être considérées au premier abord.
Nous avons donc participé activement à une rencontre intergénérationnelle de Kendô de compétition.
Shiais par équipe : 3 équipes de France titulaires, remplaçants et sparing puis deux équipes d'ancêtres, les plus de 30 et les plus de 40. Nous étions 4 par équipe chez les vieux donc l'un de nous combattait deux fois.
Que pourrais je dire de ces échanges ? Virils mais corrects, les jeun's, bien que nous portant le respect qui nous est dû, n'ont pas vraiment fait preuve d'allégeance. Est ce que cela suggère un peu que nous n'avons pas toujours été à la fête ? Et bien voilà ! :^D
L'avantage de notre position "d'antic outsider", c'est que si nous perdions c'était pour ne pas risquer d'altérer leur confiance ! ;^)
Nous avons vu, reçu mais aussi donné de superbes ippons !
Un nouveau terme a été inventé d'ailleurs à l'occasion le tsuki "bouton poussoir".
Nous avons également pu assister à un sublime tsuki-nuki-doh de Kei. Avouez qu'on n'en voit pas tous les jours !!!
Durant les shiais, j'ai personnellement très bien ressenti le ki collectif de cette équipe lorsqu'un de ses membres combattait. Cela en était "frappant" ! ;^)

Sayonara

AAAhhhh la traditionnelle Sayonara de fin de stage, quelle belle invention !!!
Et là je dois dire qu'elle a pris une toute nouvelle dimension depuis mon époque.
A Bourges, nous étions au spectacle :
Les membres, titulaires, remplaçants et sparing s'étaient regroupés par 3 ou 4 et nous ont proposé des prestations théâtrales, lyriques et même humoristiques.
Bien entendues les chansons, et pas uniquement paillardo-gauloises, non, nous avions droit à de vraies créations artistiques. Quelques paroles choisies et toute la salle explosait de rire.
Mais le clou du spectacle à mon avis était le spectacle d'imitations de Quentin et Jonathan. Nous avons effectivement extrêmement bien ri au dépens de quelques personnes et qui, pour une d'entre elles, présente et qui n'a pas forcément perçu immédiatement la qualité humoristique de la prestation. :^P

Conclusion

C'était une super idée de confronter les générations, merci aux organisateurs, je pense que tous, jeunes et ancêtres, en ont bien profité.
Et je terminerais par une impression qui m'a poursuivi tout le weekend :
Ce stage équipe de France était un peu comme un stage jeune où tout le monde aurait bien mûri.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :